A LA UNE
Travaux des 3 échangeurs sur le Boulevard Mitterrand. | Cérémonie de prise d’armes du personnel féminin de la Police Nationale à l’occasion de la journée Internationale des femmes | Semaine nationale de la sécurité routière |

« NOUS AVONS REÇU LES MOYENS NÉCESSAIRES POUR AGIR AVEC EFFICACITÉ ».

« NOUS AVONS REÇU LES MOYENS NÉCESSAIRES POUR AGIR AVEC EFFICACITÉ ».

Catégories : RENCONTRE AVEC     DOSSIERS    

« La Brigade Spéciale de la Circulation Routière (BSCR) a été créée dans le but d'assurer la fluidité autour des grands travaux du Projet du Transport Urbain d'Abidjan (PTUA). Rappelons à toutes fins utiles que le PTUA a pour finalité de renforcer les infrastructures routières du grand Abidjan et d'assurer plus de mobilité aux usagers de la route. Du point de vue de la mobilité, nous avons reçu les moyens nécessaires pour agir avec efficacité, notamment soixante-dix (70) motos, deux (02) canters, et un (01) véhicule de liaison» a précisé le commandant de la BSCR, le Commissaire de Police de 2ème classe Kouassi Nicolette.
Avant de rassurer que depuis l'existence de ces grands chantiers, la présence permanente de son unité s'est effectuée à plusieurs niveaux, notamment celui de l'indénié. « La Police apporte une assistance permanente à ces entreprises en charge de la construction des infrastructures routières et notre rôle est de faire des désignations.
Outre le secteur d'Indénié, le Commissaire de Police 2ème classe a cité de nouveaux chantiers où la BSCR est déjà à l'oeuvre. « En ce moment, il ya des travaux en prévision concernant l'échangeur du nouveau camp, celui de Faya, de la Riviera 3 et de l'Ecole de Police. Ces travaux vont bientôt débuter et nous sommes déjà présents sur les lieux afin d'aider la population à pouvoir circuler », a rassuré le Commandant de la BSCR. Par ailleurs, le Commissaire de Police 2ème classe a tenu à saluer le professionnalisme, l'abnégation et la dextérité de ses agents en dépit des difficultés liées à la mission. Au nombre des difficultés, la responsable de la BSCR a indiqué entre autres, l'indiscipline de certains usagers du fait du nombre croissant des bouchons. « Nous avons un plan de circulation évolutif Du fait de ces travaux, il ya des modifications temporaires du plan de circulation. Et les usagers acceptent difficilement. En plus, à Abidjan, la mobilité est un problème difficile,  surtout au niveau des heures de pointes, entre 06 heures et 10 heures, 17 heures et 20 heures. C'est donc logique que ces travaux aient un impact considérable sur la circulation. C'est pourquoi, du matin au soir, sous la pluie ou le soleil, les agents de la BSCR sont présents pour rendre plus fluide la circulation. C'est pourquoi à l'endroit des usagers, je lance un appel à la tolérance, à la compréhension pour la réussite des travaux qui amélioreront significativement le quotidien routier des populations », a rassuré le Commissaire
Officier de Police, Daniel ASSOUMAN


Auteur : Logo Ipolice Mag
Publié le mercredi 7 septembre 2022

Partagez fleche